Evolution inquiétante des déclarations d'euthansie aux Pays-Bas. 3.695 personnes ont été euthanasiées ou assistées dans leur suicide en 2011, soit 18% de plus qu’en 2010. C’est ce qui ressort du Rapport 2011 des comités régionaux sur l'euthanasie.

Cette évolution croissante du nombre de personnes euthanasiées pose de sérieux problèmes de gestion aux Comités régionaux censés devoir vérifier les dossiers qui leur sont soumis par les médecins ayant pratiqué l’euthanasie. Cette vérification des Comités régionaux contrôle la conformité de l’acte euthanasique par rapport aux exigences de la loi. Ces instances de contrôle se trouvent aujourd’hui débordées par la charge de travail et n’arrivent plus à rendre leur avis dans les délais impartis par la loi.

Ceci rend la situation « inacceptable »  et « illégale », selon ledit rapport.

Parmi ces 3.695 personnes euthanasiées et déclarées comme telles, 4 l’ont été en dehors du cadre prévu par la loi. Des plaintes ont été transmises au Procureur général et à l’Inspection de la Santé publique. Le Rapport ne dit pas quelles en ont été les suites ni si les médecins ont été condamnés.

Le Rapport des Comités régionaux n’aborde pas la question des euthanasies non déclarées, question soulevée par le Dr Bernard dans un article paru dans The Lancet en début d'année. L’auteur y affirme que près de 20% des médecins aux Pays-Bas n’ont pas déclaré les euthanasies qu’ils pratiquaient.

[Source: Institut européen de bioéthique/Bioedge]

 

*