Décryptage

Décryptage

  • Bienvenue en Sicile, un film de Pierfrancesco Diliberto

    Bienvenue en Sicile, un film de Pierfrancesco Diliberto

    Article rédigé par Bruno de Seguins Pazzis, le 23 mai 2018

    Thème : Culture

    New York, 1943. Arturo, Sicilien émigré en Amérique, maladroit et sans le sou, aime d'un amour partagé Flora, la nièce du propriétaire du restaurant où il travaille comme garçon, maladroit et sans le sou. Mais elle a déjà été promise par son oncle à Carmelo, fils du bras droit de Lucky Luciano. Flora suggère à Arthur d’aller directement demander la main à son père à Crisafullo en Sicile ! Elle pense ainsi naïvement surmonter la volonté et les engagements de son oncle auprès de la mafia. Arturo accepte immédiatement, mais Flora lui signale que son père est en Sicile, et devant l'étonnement d'Arturo, lui demande s'il y a un problème. Arturo lui répond que le seul problème est qu'il y a la Deuxième guerre mondiale : de fait, l'armée américaine se prépare au débarquement en Sicile. Avant de partir, il se prend en photo avec Flora pour disposer d'une preuve de leur amour. Avec : Pierfrancesco Diliberto (Arturo Giammarresi), Andrea Di Stefano (Philip Catelli) Aurora Quatrocci (Annina), David Mitchum Brown (Franklin Delano Roosevelt), Lorenzo Patané (Carmelo), Mario Pupella (Don Tano), Maurizio Marchetti (Don Calo), Mriam Leone (Flora), Orazio Stracuzzi (Oncle Alfredo), Stella Egitto (Teresa), Vincent Riotta (Commandant James Maone) , Sergio Vespertino (Saro), Maurizio Bologna (Mimmo), Antonello Puglisi (Agostino), Samuele Segreto (Sebastiano), Lorenzo Patané (Carmelo),  Forest Baker (général Patton), Rosario Minardi (Lucky Luciano), Salvatore Ragusa (Tommaso Lo Presti), Domenico Centamore (Tonino). Scénario : Marco Martani, Michele Astori, Pierfrancesco Diliberto. Musique : Santi Pulvirenti.

  • "J'ai plus d'influence sur la vie politique" que jamais : Philippe de Villiers se targue de souffler à l'oreille de Macron

    "J'ai plus d'influence sur la vie politique" que jamais : Philippe de Villiers se targue de souffler à l'oreille de Macron

    Article rédigé par Marianne, le 23 mai 2018

    Thème : France

    Source [Marianne] Le président de la République et l'ancien patron de la Vendée se sont rapprochés au fil des mois. Au point que Philippe de Villiers se félicite de sa nouvelle influence sur la politique française.

  • L'Italie se prépare à rétablir sa monnaie notionale

    L'Italie se prépare à rétablir sa monnaie notionale

    Article rédigé par Sputnik, le 22 mai 2018

    Thème : Economie

    Source [Sputnik] Le nouveau gouvernement italien a rendu public son programme économique, qui contient notamment l'exigence que l'Union européenne efface 250 milliards d'euros de la dette publique de l'Italie et libère le pays de plusieurs restrictions. Sinon, Rome menace de sortir de la zone euro pour revenir à la lire italienne.

  • La réponse du nouveau gouvernement italien à Bruno Le Maire : "Les italiens d'abord !"

    La réponse du nouveau gouvernement italien à Bruno Le Maire : "Les italiens d'abord !"

    Article rédigé par Nicolas Gauthier, le 22 mai 2018

    Thème : Economie

    Source [Boulevard Voltaire] L’année dernière, Marine Le Pen en rêvait et c’est en Italie que l’alliance des populistes des deux rives s’est accomplie avec le gouvernement formé ce lundi par la Ligue de Matteo Salvini et le Mouvement 5 étoiles de Luigi di Maio.

  • Bienvenue dans un monde nazi !

    Bienvenue dans un monde nazi !

    Article rédigé par L'incorrect, le 22 mai 2018

    Thème : Société

    Source [L'incorrect] Sous l’empereur Auguste, le poète Horace décrivait dans ses Epîtres l’enthousiasme avec lequel les Romains avaient adopté la culture grecque, concluant ainsi : « La Grèce conquise conquit son farouche vainqueur et importa les arts au sein du Latium sauvage ». Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, ce phénomène d’assimilation entre le vainqueur et le vaincu semble de nouveau à l’œuvre. En effet, à qui veut bien l’observer avec une attention dénuée de préjugés, le monde contemporain se révèle imprégné des valeurs du nazisme. Alors même que nous continuons à voir dans cette idéologie la figure du mal absolu, ce phénomène d’acculturation tend paradoxalement à s’accentuer.

  • « Oeconomicae et pecuniariae quaestiones » : un texte incisif mais équilibré

    « Oeconomicae et pecuniariae quaestiones » : un texte incisif mais équilibré

    Article rédigé par Pierre de Lauzun, le 22 mai 2018

    Thème : Economie

    Source [Aleteia] Oeconomicae et pecuniariae quaestiones. Voilà un texte majeur, inédit dans la longue histoire de la Doctrine sociale. Les questions financières ont été déjà abordées par le magistère de l’Eglise, mais de façon succincte. Cette fois nous avons affaire à un texte de fond consacré à ce seul sujet. Évoquons-en les points les plus marquants.

  • Défendre le Référendum d'Initiative Citoyenne

    Défendre le Référendum d'Initiative Citoyenne

    Article rédigé par France Audace, le 18 mai 2018

    Thème : France

    Liberté Politique et France Audace se font le relais de l’appel au vote urgent de l’association « Article 3 » (http://www.article3.fr/) en référence à l’article 3 de la constitution de 1958 relatif au référendum d’initiative citoyenne.

  • Un évêque et une accompagnatrice en vie affective : pour le meilleur et pour le pire ?

    Un évêque et une accompagnatrice en vie affective : pour le meilleur et pour le pire ?

    Article rédigé par François Billot de Lochner, le 18 mai 2018

    Thème : France

  • Economie et finance : le nouveau document du Saint-Siège

    Economie et finance : le nouveau document du Saint-Siège

    Article rédigé par Zenit, le 17 mai 2018

    Thème : Economie

    Source [Zenit] Analyse et préconisations sur le système économique et financier actuel

  • Israël, 200 armes nucléaires pointées sur l’Iran

    Israël, 200 armes nucléaires pointées sur l’Iran

    Article rédigé par Il Manifesto, le 17 mai 2018

    Thème : International et Défense

    Source [Il Manifesto] La décision des Etats-Unis de sortir de l’accord sur le nucléaire iranien -stipulé en 2015 par Téhéran avec les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’Onu plus l’Allemagne- provoque une situation d’extrême dangerosité, pas seulement pour le Moyen-Orient. Pour comprendre les implications d’une telle décision, prise sous la pression d’Israël qui  qualifie l’accord de “reddition de l’Occident à l’axe du mal conduit par l’Iran”, on doit partir d’un fait bien précis : c’est Israël qui a la bombe, pas l’Iran. 

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
  11. 11
  12. ...
  13. 572
Association pour la Fondation de Service politique Soutenez nos actions

Liberté politique
DANS LES MEDIAS

Voir les sites partenaires