Politique

Politique et Bien commun

  • Prudence et imprudences de Laurent Fabius

    Article rédigé par Roland Hureaux*, le 29 septembre 2005

    Thème : Politique et Bien commun

    Laurent Fabius est la prudence incarnée. Quand il était Premier ministre, on lui reprochait d'éviter par trop les décisions risquées. L'audace calculée dont il fit preuve en prenant parti pour le non au référendum sur la Constitution européenne semble montrer que l'homme sait, quand il faut, prendre des risques.

  • L'hippo et le croco, ou les élections européennes en forme d'apologue

    Article rédigé par Thierry-Dominique Humbrecht op, le 29 août 2005

    Thème : Politique et Bien commun

    Sur les bords du Nil, un hippopotame et un crocodile prenaient le chaud, à l'heure où les mirages flottent dans le désert. Ces deux animaux, peu aimés dans la Bible, ont reçu d'elle les doux noms de Béhémoth et Léviathan, que des philosophes ont imaginé férus de politique, à cause de leur cruauté et de leur esprit de domination.

  • Le redressement de la France commence par une cure de désintoxication

    Article rédigé par François de Lacoste Lareymondie*, le 22 juillet 2005

    Thème : Politique et Bien commun

    Les Jeux olympiques de 2012 ont échappé à Paris, ne le regrettons pas. Mieux, remercions le CIO d'avoir soustrait un euphorisant à la consommation nationale. Et un alibi de plus à nos gouvernants pour oublier les vraies priorités.

  • Act'Up à Notre-Dame : 129 députés demandent l'ouverture d'une action publique au Premier ministre

    Article rédigé par Document*, le 13 juillet 2005

    Thème : Politique et Bien commun

    Monsieur le Premier ministre,

    Le 5 juin dernier, Act'Up s'est livré à une démonstration violente dans la cathédrale de Paris. Nous sommes un certain nombre à nous être émus de cette agression illégitime, de la part d'une association qui manie trop souvent la provocation en prétendant servir la cause juste de la lutte contre le sida.

  • Les cartes de Villepin

    Article rédigé par Jean Marensin, le 30 juin 2005

    Thème : Politique et Bien commun

    Malgré le scepticisme général avec lequel la formation de son gouvernement a été accueillie, Dominique de Villepin n'est pas assuré d'échouer.

    Le discours qu'il a prononcé devant l'Assemblée nationale le 8 juin dernier a été tenu pour habile : clair, concret, digne.

  • Act' Up, une provocation de trop

    Article rédigé par Document*, le 17 juin 2005

    Thème : Politique et Bien commun

    [Tribune parue dans Valeurs Actuelles le 17 juin 2005.] - Le dimanche 5 juin, des militants d'Act Up ont voulu commémorer le premier anniversaire du "mariage" de Bègles en organisant un simulacre de mariage entre deux femmes dans la cathédrale Notre-Dame de Paris.

  • Dominique de Villepin, Premier ministre

    Article rédigé par Dernière heure, le 31 mai 2005

    Thème : Politique et Bien commun

    "Le président de la République a nommé M. de Villepin Premier ministre et l'a chargé de former le nouveau gouvernement", a annoncé l'Elysée dans un communiqué. C'est un fidèle du chef de l'Etat, ancien secrétaire général de l'Elysée et théoricien de la dissolution de l'Assemblée nationale en 1997 qui a donc été choisi pour succéder à Jean-Pierre Raffarin.

  • François Bayrou nous écrit

    Article rédigé par Décryptage, le 27 mai 2005

    Thème : Politique et Bien commun

    À la suite de l'article de Jean Marensin "François Bayrou ou la fin de la démocratie chrétienne" (Décryptage, 15 avril 2005), s'interrogeant sur les motivations du président de l'UDF critiquant la mise en berne des drapeaux français après la mort de Jean Paul II, François Bayrou nous a adressé la lettre suivante, que nous publions bien volontiers.

  • L'Europe des riches, des vieux, et du lundi de Pentecôte

    Article rédigé par Roland Hureaux*, le 13 mai 2005

    Thème : Politique et Bien commun

    La majorité de nos concitoyens ne passaient pas leur lundi de Pentecôte à assimiler le feu du Saint-Esprit. Si la suppression de ce jour férié, dont bien peu connaissent encore la raison d'être, passe si mal, c'est que les Français ressentent comme hypocrite et fallacieuse la raison invoquée pour la justifier : la solidarité envers les personnes âgées.

  • Jacques Chirac, grand perdant du oui ?

    Article rédigé par Jean Marensin, le 06 mai 2005

    Thème : Politique et Bien commun

    A priori, on peut penser que le président de la République a intérêt à une victoire du oui au référendum sur la Constitution européenne. Rien n'est moins sûr.

    Si le oui l'emporte, même d'une courte tête, l'Europe aura évité la crise.

  1. 56
  2. 57
  3. 58
  4. 59
  5. 60
  6. 61
  7. 62
  8. 63
  9. 64
  10. 65
  11. 66
  12. 67
  13. 68
  14. 69
  15. 70
  16. 71
  17. 72
  18. 73
  19. 74
  20. 75
  21. 76
  22. 77
suivez-nous sur les réseaux sociaux