Bioéthique

Bioéthique

  • Mgr Jacques Suaudeau : "L'Église reconnaît la dignité des enfants avortés"

    Article rédigé par Mgr Jacques Suaudeau, le 15 janvier 2010

    Thème : Bioéthique

    La possibilité d'inscrire les enfants mort-nés à l'état-civil constitue un progrès. Comment l'Église appréhende-t-elle l'inhumation des enfants mort-nés et avortés ? Réponse de Mgr Jacques Suaudeau, directeur scientifique de l'Académie pontificale pour la Vie. Propos recueillis par Pierre-Olivier Arduin.

  • La proposition de loi Meslot : un appel d'air pour une alternative à la recherche sur l'embryon

    Article rédigé par Sabine Faivre*, le 08 janvier 2010

    Thème : Bioéthique

    Le député Damien Meslot (UMP-Territoire de Belfort) a déposé le 5 novembre 2009 une proposition de loi sur la conservation du sang de cordon, rédigée avec le soutien de l'équipe du Dr Forraz et du Pr Mc Guckin, président de l'Institut de recherche en thérapie cellulaire CTI-Lyon. Après la note de Pierre-Olivier Arduin sur l'enjeu de la solidarité posé par les banques de sang de cordon Libertepolitique.com, 24 décembre), Sabine Faivre insiste sur l'intérêt scientifique de l'initiative.

  • Explosion de l'IVG médicamenteuse

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 08 janvier 2010

    Thème : Bioéthique

    Les nouveaux chiffres des interruptions volontaires de grossesse sont tombés. L'IVG médicamenteuse constitue désormais la moitié des avortements en France. Un effet de l'engrenage mortifère de la contraception promue et encouragée sans discernement par les pouvoirs publics.

  • Banques de sang de cordon : l'enjeu de la solidarité

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 24 décembre 2009

    Thème : Bioéthique

    En déposant une proposition de loi destinée à permettre aux parents qui le souhaitent de conserver le sang de cordon de leur enfant [1], le député Damien Meslot (UMP, Territoire de Belfort) attire l'opinion sur les alternatives à la recherche sur l'embryon. Si le développement de banques de sang de cordon fait globalement l'unanimité, le principe de solidarité — le don du sang pour tous — est pour certains mis en cause [2]. Pierre-Olivier Arduin ouvre le débat. LP

  • Greffe de peau : le coup médiatique d'une équipe financée par le Téléthon

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 04 décembre 2009

    Thème : Bioéthique

    L'étude a été présentée comme une première d'importance par la quasi-totalité des grands quotidiens nationaux [1]. L'équipe de l'Institut I-Stem dirigée par Marc Peschanski et Christine Baldeschi (Université d'Evry, Inserm UEVE U861, I-Stem, AFM) est en effet parvenue à reconstituer un épiderme humain mature à partir de cellules souches embryonnaires. Ses résultats viennent d'être publiés dans la prestigieuse revue médicale The Lancet. Le communiqué de presse précise que ce travail de recherche a été financé notamment grâce aux dons du Téléthon [2] .

  • Vivre la dignité de la mort

    Article rédigé par Henri Hude*, le 04 décembre 2009

    Thème : Bioéthique

    Comment pourrait-on mourir dans la dignité, s'il n'y avait pas une dignité dans la vie même ? Mais la mort, n'étant que l'extrémité de la vie ici-bas, doit avoir au moins la même dignité que la vie en elle-même. Pour mourir dans la dignité, il suffit donc de vivre jusqu'au bout.

  • Grève des accouchements, souffrance des accoucheurs

    Article rédigé par Jacques Bichot*, le 04 décembre 2009

    Thème : Bioéthique

    Tu accoucheras dans la douleur : l'antique malédiction, grâce aux progrès de la médecine, pèse moins lourdement sur les femmes. Mais voilà que 40 % des accoucheurs — les médecins libéraux — s'y trouvent soumis. Excédés par la mauvaise foi et l'incompétence des pouvoirs publics, ces gynécologues obstétriciens libéraux (GOL) en sont arrivés à déclencher un mouvement contre-nature, une sorte de grève des accouchements [1] : c'est l'équivalent du monitoring qui s'affole pendant le travail de la parturiente, révélant une souffrance fœtale aiguë.

  • Les postulats doctrinaux du Comité d'éthique

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 27 novembre 2009

    Thème : Bioéthique

    Derrière la neutralité apparente du discours, l'avis n. 107 du Comité consultatif national d'éthique (CCNE) sur les questions éthiques liées aux diagnostics anténatals est entièrement bâti sur une doctrine philosophique qui porte un nom : l'utilitarisme. Procéder au dépistage systématique de la trisomie 21 chez des embryons déjà soumis au diagnostic préimplantatoire ne constitue pas un dérapage, mais une proposition parfaitement cohérente avec l'économie du texte.

  • Quand s'arrêtera l'escalade de l'eugénisme ?

    Article rédigé par Jean-Marie Le Méné*, le 20 novembre 2009

    Thème : Bioéthique

    Il y aurait beaucoup de choses à dire sur l'avis n°107 que le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) vient de publier concernant les problèmes éthiques liés aux diagnostics anténatals : le diagnostic prénatal (DPN) et le diagnostic pré-implantatoire (DPI) . Mais on ne peut certainement pas soutenir qu'il s'agit d'un avis modéré inspiré par la sagesse. Il est plutôt l'expression d'un malaise grandissant vis-à-vis de l'eugénisme, traité sur le mode du déni.

  • Euthanasie : le décalage historique des propositions socialistes

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 17 novembre 2009

    Thème : Bioéthique

    Deux propositions de loi visant à dépénaliser l'euthanasie ont été déposées par les députés socialistes. Présentée par Gaëtan Gorce (PS, Nièvre) (photo), la proposition sur les demandes des malades en fin de vie exprimant une volonté de mourir est plus subtile que celle déposée par le président du groupe PS, Jean-Marc Ayrault. Elle est également plus pernicieuse [1]. Analyse.

  1. 42
  2. 43
  3. 44
  4. 45
  5. 46
  6. 47
  7. 48
  8. 49
  9. 50
  10. 51
  11. 52
  12. 53
  13. 54
  14. 55
  15. 56
  16. 57
  17. 58
  18. 59
  19. 60
  20. 61
  21. 62
Association pour la Fondation de Service politique Soutenez nos actions

Liberté politique
DANS LES MEDIAS

Voir les sites partenaires