Bioéthique

Bioéthique

  • Diagnostic prénatal et objection de conscience

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 07 mai 2010

    Thème : Bioéthique

    Collaborer à la suppression délibérée d'un être humain innocent n'est pas une opportunité impensable aujourd'hui, particulièrement dans le champ de la médecine ou de la recherche scientifique. Ce cas de figure constitue indéniablement l'un des grands défis des hommes de conscience aujourd'hui. Professionnels de santé et parents... peuvent être conduits à refuser de coopérer à un acte qui porterait atteinte à l'intégrité et à la dignité de la vie humaine.

  • Don d'organes (III) : la licéité des prélèvements sur les personnes en état de mort encéphalique

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 29 avril 2010

    Thème : Bioéthique

    Dans le cadre des transplantations d'organes, la règle éthique fondamentale est que les organes vitaux soient prélevés ex cadavere, c'est-à-dire à partir du corps d'une personne dont la mort est avérée. C'est ce que l'on appelle la règle du donneur mort ou dead donor rule. Passer outre est moralement inadmissible. Il est donc impératif que le décès soit dûment constaté. Comment définir médicalement la mort d'une personne ?

  • Don d'organes (II) : le consentement présumé est-il acceptable sur le plan éthique ?

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 23 avril 2010

    Thème : Bioéthique

    Pour que le prélèvement d'organe ait la forme caractéristique d'un don et ne soit pas jugé comme un acte d'appropriation du cadavre, il est capital qu'il repose sur un véritable consentement. L'authenticité humaine d'un geste si capital exige que les personnes soient convenablement informées du processus que cela implique afin d'y consentir ou d'y renoncer sciemment en toute liberté , disait Jean Paul II. Comment recueillir ce consentement alors que la personne est décédée ?

  • Trisomie 21 : lancement du collectif Les Amis d'Éléonore

    Article rédigé par Élizabeth Montfort, le 23 avril 2010

    Thème : Bioéthique

    Dans le cadre de la révision des lois de bioéthique, des parents et amis d'enfants trisomiques lancent l'Appel du 25 mars 2010 pour demander à l'État de financer la recherche sur leur maladie. Nos enfants ont droit au bonheur ! écrivent-ils, comme Maryse, la maman d'Éléonore : Il y a 24 ans, je ne savais rien de la trisomie, juste quelques idées préconçues, majoritairement monstrueuses, sources d'angoisse, de honte et d'antipathie.

  • L'Église et le don d'organes : les enjeux éthiques (I)

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 15 avril 2010

    Thème : Bioéthique

    Le progrès dans les techniques de greffe d'organes pose des questions éthiques graves : les perspectives de guérison ou de sauvetage ne font-elles pas bon marché du consentement des personnes concernées ? N'est-il pas tentant de décider de la mort des donneurs en fin de vie pour sauver des organes utiles ?

  • La France est-elle prête à soutenir la recherche sur la trisomie 21 ?

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 09 avril 2010

    Thème : Bioéthique

    Pourra-t-on parler dans un proche avenir d'une politique française de recherche sur la trisomie 21 ? Si le dépistage prénatal – et peut-être bientôt préimplantatoire – fut au centre des discussions préparant le réexamen de la loi de bioéthique, pour la première fois est évoquée la nécessité de renforcer la recherche publique sur cette pathologie. Une petite lueur d'espoir qu'a allumée Jean Leonetti dans le rapport qu'il a rendu au mois de janvier dernier.

  • Accès à la parenté : les pièges des revendications progressistes

    Article rédigé par Sabine Faivre*, le 09 avril 2010

    Thème : Bioéthique

    Accès à la parenté : ce concept nouveau, qui inspire la sympathie, est délibérément choisi car il permet de s'affranchir de la dimension biologique de la maternité et de la paternité, donc de plaider pour un élargissement des techniques de procréation médicalement assistée (PMA) aux couples homosexuels. Ce glissement subtil permet de ne pas utiliser les termes de père et de mère, mais de parents , entendu au sens social. Les promoteurs de ce concept de parenté refusent de considérer le rôle du lien biologique et de la complémentarité des sexes dans la construction identitaire de l'enfant [1].

  • Don d'ovocytes : le trafic existe en France

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 26 mars 2010

    Thème : Bioéthique

    Malgré l'intention initiale du législateur, l'encadrement du don d'ovocytes n'a pas empêché le développement de dérives que le rapport Leonetti sur la bioéthique vient de mettre en lumière.

  • Simone Veil idolâtrée

    Article rédigé par Tugdual Derville*, le 19 mars 2010

    Thème : Bioéthique

    Simone Veil, personnalité préférée des Français d'après les sondages, a fait son entrée à l'Académie française, le 18 mars dernier. Etrange élection. La Coupole serait-elle devenue le temple des autorités morales adulées par l'opinion ? C'est Jean d'Ormesson qui a prononcé le discours de réception, un éloge truffé d'amalgames simplistes et violents. Le mystère Simone Veil reste entier.

  • Trisomie 21 : critiques médicales sur les nouvelles règles de dépistage

    Article rédigé par Pierre-Olivier Arduin*, le 19 mars 2010

    Thème : Bioéthique

    Le 19 février 2010 était publié un arrêté relatif à l'information et au consentement de la femme enceinte en matière de diagnostic prénatal. Il vient compléter l'arrêté du 23 juin 2009 fixant les règles du nouveau dépistage combiné de la trisomie 21 dès le premier trimestre de la grossesse. Ces textes sont loin de faire l'unanimité dans la profession médicale.

  1. 41
  2. 42
  3. 43
  4. 44
  5. 45
  6. 46
  7. 47
  8. 48
  9. 49
  10. 50
  11. 51
  12. 52
  13. 53
  14. 54
  15. 55
  16. 56
  17. 57
  18. 58
  19. 59
  20. 60
  21. 61
  22. ...
  23. 64
suivez-nous sur les réseaux sociaux