L'islam à l'école.

L’équipe de la rédaction de la revue “Liberté politique” vient de faire paraître son dernier numéro. Au sommaire, une étude de l’enseignement de l’islam dans les écoles de la République mais aussi dans les établissements catholiques, et un dossier sur l’humanisme de la liberté fondée sur la loi naturelle.

La présence de l’islam dans les établissements scolaires n’est pas seulement le fait des élèves eux-mêmes, mais celui de son enseignement proprement dit, sous forme directe ou indirecte. En Belgique, des établissements catholiques s’ouvrent à l’exercice du culte musulman. En France, la politique de l’Éducation nationale s’inspire de principes généreux : l’intégration des migrants d’origine musulmane passe par le contrôle de la transmission des connaissances sur leur culture d’origine, indissociable de leur religion. C’est ainsi que le système scolaire, au nom du droit à la différence, est devenue un outil de repli identitaire. L’extension de l’apprentissage des langues et cultures d’origine au socle commun de l’enseignement des langues vivantes permettra-t-elle de sortir de la contradiction ? Il est permis d’en douter…

Humanisme, liberté et loi naturelle

La « question de l’homme » est fondamentalement la question de la liberté, ultime expression de sa dignité. Conçue comme autonomie radicalisée, la liberté est le grand problème de notre temps, à l’origine des principaux conflits. C’est pourtant cette seule vision de la liberté humaine qui est transmise aujourd’hui dans les écoles, considérant que le seul humanisme acceptable est né au siècle des Lumières. Comment réformer cette conception réductrice de la liberté et de l’autonomie ? En revenant notamment sur le rapport entre la dignité humaine et la loi naturelle.

Avec les articles du père Édouard-Marie Gallez, de Marion Duvauchel et d’Henri Hude.

Et les rubriques habituelles : « Repères » avec Thomas Siret (« Nationalistes et patriotes : un clivage révolutionnaire qui dure encore »), Aude de Kerros (« L’art contemporain, le sacré, la loi ») et l’abbé Bernard du Puy-Montbrun (« Miséricorde et justice, une double exigence ») ; « Questions disputées », avec le Fr. Thomas Michelet op (« Amoris laetitia : une ligne de conduite »), Pierre Labrousse (« Un Russe antitotalitaire sous la coupole ») et un entretien de François de Lens avec Frédéric Rouvillois (« La République n’existe pas ») ; les « Feuilletons » de Roland Hureaux, Bruno Couillaud, Gabriel Privat ; les critiques de la « Revue des livres et des idées »…

 

Commander en ligne