Au fil des pages, François Billot de Lochner peint des personnages hauts en couleur, remplis d’humanité, avec ses défauts et ses qualités. Le personnage principal du livre, Clotilde, devient une véritable héroïne quand elle ambitionne de faire rentrer dans le droit chemin des jeunes victimes de l’omniprésence de la pornographie.

Au gré d’une histoire belle et pure comme il est devenu si rare de lire, on découvre une jeune femme investie d’une réelle mission, faire le bien autour d’elle, coûte que coûte. Dans un univers somptueux, celui du château de Versailles, de ses jardins et de ses bassins, les personnages se libèrent d’une perversion latente de la société moderne, lavé par la bienveillance et la foi de Clotilde. Un ouvrage pétri de bons sentiments, qui permet d’ouvrir les yeux sur les ravages de l’abrutissement par la pornographie, entre isolement social et dégradation de l’image de la femme.