[Source : Observatoire de la Christianophobie]

Ce documentaire de 45 minutes, réalisé par Robert Alaux, remonte à 2003 mais il vient d’être mis en ligne. Beaucoup d’événements tragiques ont frappé ces Assyriens depuis 13 ans. Il n’empêche que ce film est de grand intérêt pour comprendre leur histoire et leur situation actuelle : il est à voir. Voici la présentation qui en était faite, le 6 septembre, sur le site de partage YouTube (merci K. O. pour ce signalement).

Les Assyriens (Assyro-Chaldéens), chrétiens de toujours, parlent l’araméen, la langue du Christ. Nombreux en Occident, ces réfugiés d’Irak ou de Turquie s’affirment les descendants des Mésopotamiens de l’Antiquité. Accusés d’hérésie dès le Ve siècle, ils évangéliseront la Chine et la Mongolie pendant l’Âge d’or de l’Empire arabe, mais finiront victimes du génocide de 1915 au côté des Arméniens et fuiront vers l’Europe et l’Amérique. Ils sont pourtant encore près d’un million en Irak [en 2016, leur nombre a chuté à 350 000. L’Obs] où le mouvement démocratique Assyrien développe des expériences sans précédent. À travers l’histoire à la fois prodigieuse et tragique de ce peuple, on saisit combien identités religieuses et nationales sont difficiles à séparer en Orient. La connaissance de leur passé permet de comprendre pourquoi se concentrent sur eux toutes les menaces qui pèsent sur cette région, et la responsabilité que porte l’Occident.