[Assemblée nationale] — La commission des affaires culturelles et de l'éducation, présidée par M. Patrick Bloche (SRC, Paris), a procédé mercredi 28 mai à l'audition, ouverte à la presse, de M. Alain Boissinot, président du Conseil supérieur des programmes.Sélection de questions de parlementaires et extraits des réponses.

Pour le président du Conseil supérieur des programmes, "la distinction biologique mâle et femelle ne correspond pas mécaniquement, dans l'espèce humaine, avec le masculin et le féminin", mais "la théorie des genres n'existe pas". Quant à réserver l'éducation à la famille, "c'est prendre le risque de s'enfermer dans des logiques communautaires avec des difficultés à dialoguer".  

 

***