Selon un sondage Harris Interactive publié le 7 mai pour l’hebdomadaire chrétien La Vie, 79% des catholiques pratiquants [1] ont voté pour le président-candidat au deuxième tour de l’élection présidentielle. Par comparaison, en 2007, Sarkozy avait reçu « seulement » 70 % des suffrages des catholiques pratiquants.

Les choix de société comme l’euthanasie ou le mariage homosexuel ont été le marqueur politique des catholiques pratiquants. Pour Tugdual Derville, président de l’Alliance Vita, « les catholiques ont fait du respect de la vie une question politique ». En effet, 40 % des sondés pratiquants réguliers indiquent que ces questions ont pesé quand ils se sont rendus aux urnes.

Au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle, l’IFOP avait réalisé pour l’Association pour la Fondation de Service politique et Famille chrétienne un sondage sur le vote des catholiques. Avec 45% de vote pour Nicolas Sarkozy, la tendance des catholiques pratiquants se dessinait déjà pour le second tour. Hollande avait quant à lui récolté 17% des suffrages, Marine Le Pen 15% et François Bayrou 13%.

François Soulage, président du Secours Catholique, souligne l’« extraordinaire décalage entre catholiques pratiquants réguliers et occasionnels ». Le comportement électoral des catholiques non pratiquants est identique à celui des Français en général. Côté musulman, c’est 93% des croyants qui ont voté pour François Hollande au second tour des présidentielles. Mais les critères n’étaient certainement pas les mêmes !

Sources :

http://www.lepoint.fr/societe/pres-de-huit-catholiques-pratiquants-sur-dix-ont-vote-pour-sarkozy-07-05-2012-1459052_23.php

 

[1] Qui vont à la messe une fois par mois ou plus. Ils représentent environ 15 % de la population, selon cette enquête réalisée en ligne dimanche auprès d'un échantillon de 2.597 personnes inscrites sur les listes électorales.