Nord éclaire

À l’occasion de la sortie de son livre réquisitoire sur l’école Rama Yade a donné un entretien dans Nord éclair.

Causes de ce qu’elle qualifie de délabrement de l’éducation nationale : « La raison principale vient du renoncement à l'instruction publique… Ce renoncement à l'instruction a conduit à faire baisser le niveau des élèves, comme le démontrent toutes les enquêtes. »

 Selon l’ancien Ministre, l’école est un « lieu de vie où les élèves font la loi ».

Elle en attribue la responsabilité à la loi d’orientation scolaire de Lionel Jospin en 1989 :

« Cela a donné lieu à une « démocratie scolaire » où même les notes peuvent être contestées, comme si l'école ne devait plus être un lieu d'effort, de discipline et de travail. On a donc remis en cause le statut du professeur en le faisant l'égal de l'élève. En plus d'enseigner, les professeurs se retrouvent également dans des rôles de « nounou » ou de « shérif ». Leur mission est devenue impossible. »
 
 La violence, la drogue, le racket, la publicité, et les iPhone sont entrés dans l’école :

« en devenant le reflet de la société, l'école a été désanctuarisée. Elle est devenue un lieu ordinaire qui n'est à l'abri d'aucun des maux de la société », déclare-t-elle.
 
 Cette situation explique la montée de la religion chez une partie de la jeunesse.  

« L'absence de règles dans les établissements conduit les élèves à aller en chercher ailleurs, notamment dans la religion ». Et cette proposition à rebours de la tendance actuelle : « L'école doit absolument fermer ses portes et ses fenêtres pour que les élèves soient formés dans un climat de sérénité et de neutralité. »

Sa conclusion sur le sujet :

« Pour échapper aux difficultés du public, de plus en plus de familles, y compris défavorisées, se tournent vers l'enseignement privé. On voit aussi que de nombreux parents usent de toutes les stratégies, comme choisir l'option d'une langue rare, pour échapper à certaines écoles difficiles. Sur la question de la mixité scolaire, à laquelle tout le monde se dit favorable, dès qu'elle conduit à des actes de violence toutes les familles cherchent à fuir. C'est la vérité, même si cela ne correspond pas à l'idéal républicain. Pour s'en sortir, la seule solution est que l'école redevienne un lieu d'instruction. »

Quant à l’auteur de l’entretien, Martin Leprince, il note au sujet de ce livre « que le vice-président de la Société française de philosophie Jean-Michel Muglioni accuse Rama Yade de plagiat : il affirme qu'elle a « recopié mot pour mot des phrases entières » de ses textes publiés sur le site internet mezetulle.net sans aucune référence à leur auteur. Rama Yade récuse le terme de plagiat, elle reconnaît simplement une erreur de forme dans la bibliographie. »

 

Source : http://www.nordeclair.fr/France-Monde/France/2011/11/20/l-ecole-a-ete-desanctuarisee.html