Publicité Haut

Décryptage

  • Envoyer par email
  • Imprimer
  • Ajouter aux favoris

Décryptage

  • La géographie culturelle du Vieux Continent

    Article rédigé par Gérard-François Dumont*, le 03 mai 2005

    Thème : Société

    Résumé : Pour réussir son projet, l'Union européenne ne peut rester un objet géographique non identifié. La place, le rôle propre et l'identité russe et turque peuvent aider l'Europe à se distinguer et à s'identifier.

  • L'Union sans politique, par construction

    Article rédigé par Pierre de Lauzun, le 03 mai 2005

    Thème : Société

    CE QUI CARACTERISE la construction européenne est son parti pris de neutralité, cette volonté de chercher non pas un contenu commun, un objectif positif, mais des règles du jeu, des procédures, des principes généraux aptes à réguler la cohabitation et la concurrence de réalités différentes, qu'elles soient économiques ou politiques.

  • Constitution européenne : les projets politiques sous-jacents

    Article rédigé par Georges Berthu*, le 03 mai 2005

    Thème : Société

    LA CAMPAGNE DU OUI à la Constitution européenne est aujourd'hui marquée par la difficulté de présenter son projet politique de manière claire. C'est qu'en réalité, elle en a deux. Faute de pouvoir être exprimés simultanément, ils restent sous-jacents.

  • L'heure est au choix radical

    Article rédigé par Elizabeth Montfort, le 03 mai 2005

    Thème : Société

    TROIS ANNEES DE BATAILLE pour obtenir la reconnaissance de l'héritage chrétien dans la définition constitutionnelle de l'identité européenne ont pour le moment échoué à vaincre son principal adversaire, le président Jacques Chirac et son obstination à nier l'évidence historique.

  • Si le non l'emporte... L'Europe sera privée des institutions qui lui manquent pour exister sur la scène internationale : faux

    Article rédigé par Fondation de service politique, le 03 mai 2005

    Thème : Archives

    Il ne faut pas se payer de mots : ces institutions n'existent pas et n'existeront pas davantage avec le traité constitutionnel.

    Une présidence du Conseil européen, permanente, distincte des États membres, et dotée de pouvoirs réels, aurait pu constituer un pas important dans cette direction.

  • Si le non l'emporte... La France sera isolée et marginalisée : faux

    Article rédigé par Fondation de service politique, le 03 mai 2005

    Thème : Archives

    L'expérience démontre le contraire ! Quand l'unanimité est exigée, celui qui dit " non " s'impose aux autres, volens nolens. Ce fut le cas du Danemark qui, après avoir rejeté le traité de Maastricht, a obtenu un statut sur mesure ; et c'est toujours le cas de la Grande-Bretagne qui campe avec succès depuis trente ans sur une série de refus intangibles auxquels ses partenaires n'ont pas d'autre alternative que d'acquiescer.

  • Si le non l'emporte...L'Europe subira des dommages irréparables : faux

    Article rédigé par Fondation de service politique, le 03 mai 2005

    Thème : Archives

    Nouvel avatar du chantage bien connu : " Oui ou le chaos. " L'objection s'apparente davantage à un slogan qu'à un argument : l'Europe est devenu une évidence indiscutée que personne ne songe à défaire.

  • Si le non l'emporte... L'Europe prendra vingt ans de retard

    Article rédigé par Fondation de service politique, le 03 mai 2005

    Thème : Archives

    Retard sur quoi ? Sur quel futur indéterminé ? En réalité, l'objection est mal formulée car elle concerne la politique intérieure française. À cet égard, on est en droit de la considérer comme la plus sérieuse.

  • Réponse à l'objection"Ce n'est pas le moment d'interrompre un processus aussi engagé"

    Article rédigé par Fondation de service politique, le 03 mai 2005

    Thème : Archives

    Ce n'est jamais le moment ! Tous les titulaires de responsabilité, dans quelque domaine que ce soit, ont subi cette appréhension lorsqu'ils doivent procéder à un virage important qui va perturber les équilibres, bousculer les positions établies et obliger à se remettre en cause.

  • L'Ascension, c'est la moindre des choses

    Article rédigé par Michel Gitton*, le 29 avril 2005

    Thème : Vie de l'Église

    Si nous ne voulons pas perdre l'Ascension, si nous voulons qu'elle reste une de nos grandes fêtes religieuses, à sa date, et pas reportée pauvrement au dimanche suivant, comme c'est déjà le cas en Italie, un seul conseil : la fêter du mieux que nous pouvons, assister bien sûr à la messe ce jour-là mais aussi - pourquoi pas ? - aux vêpres, mettre encore un gâteau et une bonne bouteille sur la table, s'interdire de travailler à ce qui n'est pas indispensable, pour rester avec les nôtres et leur partager quelque chose de la joie du Christ retrouvant la Maison paternelle.

  1. 282
  2. 283
  3. 284
  4. 285
  5. 286
  6. 287
  7. 288
  8. 289
  9. 290
  10. 291
  11. 292
  12. 293
  13. 294
  14. 295
  15. 296
  16. 297
  17. 298
  18. 299
  19. 300
  20. 301
  21. 302
  22. ...
  23. 410
Association pour la Fondation de Service politique Soutenez nos actions

#ChristianBells et après ?

12 août 2015 | Remseeks #ChristianBells et après ?

TRIBUNE | Alors que l’appel de Mgr Dominique Rey, l'évêque de Fréjus-Toulon, à faire sonner les cloches de tous les diocèses d...

Suite
Voir les sites partenaires